Retrouvez nous ici dès Mardi 12 au soir, pour les news de notre séjour au Québec



Atterrissage prévu aéroport Trudeau Montréal le 12 à 11h55.

Décollage Paris raté, voir "coup de geule"

Redécollage Paris prévu le 13 à 8h00... Décollage effectif à 10h30

Enfin le 13 à 12h nous sommes à Montréal, le temps de prendre la voiture, arrivée au chalet à 17h...


14 Mars

Réveil à 7h30, sous la neige et ce matin balade à pied autour du chalet pour le 1er reportage photos.

Matinée, balade en raquettes autour du domaine Ste Flore, avec promenade sur le lac gelé.

Après midi, prospection à Shawinigan, des magasins interressants pour s'équiper l'hivers, le mieux c'est d'aller voir les magasins pour vêtement de travail, ils sont très bien équipé, les styles sont vraiment sympa, avec notament des "sur chaussures" et quand on sait que pour travailler dehors faut être bien couvert, ben là pour 250CAD on repart avec veste, pantalon, sur chaussures, gants, bonnet... Toutes les adresses sur la page "contacts utiles"

Allez voir les photos du retour, petit clin d'oeil à Caroline, (nouvelle photo d'un bus) et une belle vue des pistes de ski éclairée.  

Soirée, première bière canadienne, une bonne Rickard's white.

15 Mars

Réveil à 7h30, -15° et soleil, déjeuner pancakes maison.

Matinée à Shawinigan, prose de contacts avec une agence immobilière, programmation de visite de chalets à St Mathieu du Parc, pour le 19 en après midi. Découverte d'un magasin de jouet et souvenir, très, très sympa. 

Cet après midi, suite de la prospection des magasins intéressants pour les emplettes, Rossy, style Babou ou Centrakor, Hart, style Ki abi, Super C, meilleur rapport qualité prix dans les grandes surface. Visite aussi d'une boutique Western, la mecque des bottes, chapeaux et équipements equestres (clin d'oeil à Déa et Michel), puis direction La Vallée du Parc, domaine skiable, avec en must des pistes de ski ouverte de 9h à 21h, éclairée à partir de 19h... Fin de jpournée à notre QG, le Café Bucolique .... Demain visite du Parc National de la Mauricie, juste histoire de voir la différence entre l'automne (l'été indien) et l'hivers. Je pense que Anne aura des photos à faire.  

16 Mars

Réveil 7h15 (on s'améliore), -8° et soleil, ce matin le programme, c'est visite du Parc National de la Mauricie, ses paysages enneigés, ses lacs gelés, ses cascades sous la neige, ses animaux (promis on donne pas de frites aux écureuils, à cause des renards) ... Et ce soir c'est soupe chinoise à volonté, au pieds des pistes de ski éclairées.

Le parc National de la Mauricie (61kms de route) n'est pas ouvert entièrement l'hivers, donc juste un accès à la rivière à pêche, domaine de balade en raquettes et de ski de fond... nous avons pris un bol d'oxygène pendant 1h30 dans la fôret, c'est magique.

Nous avons vu aussi le fleuve St Maurice complètement gelé, où des skidoos et des skysurfers des neiges, s'éclatent comme des fou !!!.

Puis direction l'Auberge du Trappeur, petite visite à André et Fabienne, qui se sont installer en mai 2012 et qui ne regrette rien, leur affaire fonctionne été comme hivers, même leur fils de 18ans s'intégre bien.

Ensuite visite du village de St Mathieu du Parc, charmant petite ville, où malheureusement un domaine skiable est en vente, après 4 ans d'inactivités.... Cà laisse perplexe, et si on le remettais en route ? créer un espace aventure et détente, cà vous dis ? Visite aussi des chalets qui se sont construits tout autour, d'ailleur mardi nous irons en visiter 4, juste histoire de voir le marché de l'immobilier dans ce petit coin de rêve.

Et nous avons terminé la journée à la Vallée du Parc, l'autre domaine skiable en fonction. Où tous les week-end est organisé un évènement de glisse et c'est là que nous avons rencontrés Jeannine & Jean-Louis, les anciens propriétaires et fondateurs de cet endroit, des personnes très sympatiques que nous retrouverons dimanche soir autour d'un verre. Jean-louis connait tout de la Mauricie, nous aurons surement des réponses à nos questions ...  

17 Mars

Réveil à 8h00, -16° soleil et rafales de vent. aujourd'hui déjeuner au Bucolique chez Lucie "pain doré et gratin de camenbert" et ce soir apéro-brunch à la Vallée du Parc.

Cool les navettes en charette, prise en charge à la sortie du Café Le Bucolique, on a raté le dernier voyage... Une prochaine fois peut-être.

Nous avons jasez avec Armand, qui nous a donnéles coordonnées d'une Française, fraichement débarquée et qui travaille avec lui... C'est sur, nous irons prendre des informations auprès d'elle.

Retour au chalet, galère pour chargement des photos, petits problème de coupures intempestives d'internet, heuresement, nous avons réussi à les mettre en ligne avant de dîner.

Ce soir notre rendez-vous pour dîner aux pieds des pistes n'est pas venu (comme dirait Marivé, les Québécois c'est comme ça ...), du coup tête à tête au restaurant de la station dans une ambiance cosy, musique douce et vue imprenable sur la nuit qui tombe.

Pause cigarette dehors par -18°, heureusement que le thermomètre est là pour nous le dire, on ressent pas du tout le froid, air sec, sans vent. 

18 Mars

Réveil à 7h30, -15° soleil, notre planning va être chamboulé par une tempête de neige annoncée sur le Québec, prévision de 15 à 20cm de neige sur Shawanigan et + de 30cm sur Québec QC, cela de mardi à jeudi, donc nous allons reculer notre escapade chez Sophie et Fabien au Lac St Charles. Donc ce matin direction l'inauguration du centre de revenu à Shawinigan et ensuite nous irons à Trois Rivières voir le lancement de la semaine de la Francophonie.

 

Il y a des jours comme ça !!!

L'inauguration du centre des revenus du Québec est privé... Donc impossible de rencontrer les personnalités de la région, par contre faut garder le coté positif, nous avons "jazés" avec une employée (en pause clope) elle nous a éclairé sur le sysytème "d'imposition" québécois. Ce n'est plus le ministère qui s'occupe de la gestion des revenus, mais des privés et "revenu québec" en est le plus important. pour y travailler, faut comme dans toute entreprise privée, passer des test et des entretiens, qui s'échelonent sur 12 à 18 mois.

Pour la semaine de la Francophonie ... Evènement inconnu sur Trois Rivières, ni la maison de la culture, ni l'hotel de ville, ni l'université, ni les gens interrogés dans la rue, on su nous renseigner ... Duexième choux blanc.

Tout cela à fait que nous n'avaons pas pu rencontrer la Présidente de Québec France Mauricie, rendez-vous reporté à la semaine prochaine.

En attendant nous avons réussi a trouver pas mal de documentations, tant à l'hotel de ville, qu'à l'université de Trois Rivières et nous avons déjeuner avec Michel et sa compagne au Sacristain et devinez quoi ! Ils habitent St Mathieu du parc .... Dingue non !!!

Et pour finir, notre escapade sur Québec est définitivement reporté en fin de semaine, pour cause de tempête, avec neige et vent fort .... Une bonne occasion pour qu' Anne sorte son appareil photo. 

 

19 Mars

Aujourd'hui grâce matinée, réveil à 9h00, -5°, et poudrerie (neige très fine), prévision météo, 10 à 15 cm dans la journée.

On va limiter nos déplacements, quoique !!! Faut bien apprendre à conduire par tout temps.

Après une matinée cocooning, nous allons nous risquer à prendre la voiture pour quelques kilomètres, direction Grand-Mère, renseignements sur le réseau bancaire ici et passage à la mairie, pour collecte d'informations. 

20 Mars

Réveil 7h45, -4°, neige fine, c'est blanc, c'est beau, c'est silencieux, quelle sérénité.

Ce midi petit café à la Vallée du Parc, avec une sympathique rencontre, Jeannine et Jean Louis Matteau, des natifs d'ici, une véritable encyclopédie à eux deux, nous avons pris beaucoup de plairi à parler avec eux.

Ensuite visite de trois maisons sur St Mathieu du Parc, des modèles très différents les uns des autres, histoire de nous donner un apperçu du marché de l'immobilier.

Ce soir il neige encore, c'est magique, il reste juste à envoyer un feu de cheminée, quel bonheur ! Puis préparation de la valise pour notre escapade à Québec au Lac de St Charles, voir Sophie et Fabien.

 

21 Mars

Réveil 7h45, -2°, soleil. C'est aujourd'hui le départ vers Québec, au domaine du Lac St Charles, retrouver Sophie et Fabien ... On a hâte de les voir, un verre de vin nous attend pour l'anniversaire de Fabien. Nous allons aussi faire la connaissance de Julienne, notre bureau de poste pour Arc Energie.

Aller c'st parti pour 140kms à faire, nous comptons 2h00.

Rencontre avec Julienne de Gestiocom, qui héberge au Québec l'adresse de Arc énergie, nous avons parlé bien sur de l'association, mais aussi du pont déchange et de la coïncidence qui à fait qu'au point de rendez-vous (le restaurant St Hubert), qu'elle nous avait donné, nous avons en parlant avec nos voisins de table, appris qu'ils on étés voisins avec Julienne à St Claire, le monde est petit et fais de nombreux signes. Ils ont eux même des amis Français, des Bourguignons, amateurs de vins ... Donc des gens bien !!!.

Ensuite route vers le Lac St Charles, le temps de s'extraire de la circulation dans Québec, des bouchons, normal, c'est une grand ville et nous étions à l'heure de sortie des bureaux (16h00). Après quelques détour, nous retrouvons enfin notre chemin. Arrivée chez Sophie et Fabien, où une chambre avec un lit King Size (180 / 200) nous attendait.

Soirée apéritif retrouvailles, on jase, on grignote et on arrose nos conversations d'un petit verre de vin rouge, ambiance chalet à la montagne sous la neige. 

22 Mars

Réveil 08h30, 0°, neige fine ... Magnifique, avec le soleil, la neige au sol brille de partout. Ce matin départ pour St Anne de Beauprés, par la route de la nouvelle France, qui longue le St Laurent, nous donnant une vue en altitude du fleuve complétement gelé. 

Quelques emplettes dans une friperie, et Anne trouve un pantalon de ski pour 5 $, une paire de botte hivers pour 4 $ et une paire de chaussures de randonnée pour 5 $ .... Alors à ce prix là, moi, je fais les boutiques tous les jours ...Puis arrêt à St Anne de Beauprès, les boutiques commences seulement à ouvrir pour la saison, étant donné qu'il y a pas mal de boutique de souvenirs éclésiastiques, va falloir qu'ils mettent à jour certains objets religieux, car nous avons changé de pape et les fêtes de Pâques sont pas loin.

Ensuite sur la route du retour, nous retrouvons sans trop de peine, notre cantine de cet automne, Le Dragon des Mers, avec son propriétaire / cuisinier / Artiste peintre. et pour quelques dollars nous déjeunons (à 15h00 bien évidement) comme des rois. Un petit tour autour du lac et zou ! on file pour notre deuxième soirée apéro / discution ... Nos question fusent, lors réponses sont précieuses. Et demain il nous faut reprendre la route, vers Ste Flore, alors on décide de partir de bonne heure pour ne pas retrouver les bouchons sur Québec. 

23 Mars

Réveil 8h30, -1°, soleil et petit déjeuner très raffiné, comme les faits si bien notre hôte ... Merci Sophie. 

Bon on avait dis départ de bonne heure, on monte dans la voiture il est ... "midi", et oui Anne et Sophie sont deux filles pas très bavardes ... 

La route du retour se fait avec pas mal de vent, donc des nuages de neige qui passent d'un coté à l'autre de l'autoroute, c'est par moments assez impressionnant. Une petite halte à St Tite, capital du western, avec son grand festival en début septembre, toute la ville est à l'heure cowboy, les maisons, les enseignes, le noms des rues, les panneaux, même l'hotel de ville... Ils savent vraiment s'amuser et donner une âme à leur commune, ça donne des idées.

Ce soir c'est coconning, au programme, dîner tête à tête et mise à jour du site, ainsi que de facebook. 

24 Mars

Réveil 8h00, +2°, magnifique soleil.

Aujourd'hui, rendez-vous avec Ghislaine chez Lucie au Bucolique, puis rencontre de l'association Québec France Mauricie à trois Rivières, ensuite direction le Mont Carmel pour allez voir Jean Yves, notre ami Chaman et pour finir, dîner ce soir avec Lucie et Pierre. 

La journée à commencée par un petit café au bucolique, où nous avons fait la connaissance de Nicole et Gilles, originaire de Ste Flore, aujourd'hui à la retraite ... On en a appris des choses sur les évènements de cette petite ville, la fête de la peinture, les traditionels essaims de moustiques en mai ou juin (suivant le climat) qui ici n'incomodent personnes, puisqu'ils ont les parades adéquates.

Au fond de ce café, se tenait derrière son ordinateur ... Nicolas, personnage haut en couleur et jeune humoriste reconnu ici, en pleine écriture pour la télévison québécoise, d'ailleur allez voir ceci " La Grosse affaire" la vidéo et pas très nette mais le texte est très clair, lui !!! 

Nous avons découvert cet après midi à Shawinigan un grand marché aux puces (couvert) on se croirait revenu aux puces de clignancourt, à la grande époque des années 80. Puis direction le Mont Carmel, rendre visite à Jean-Yves et Nicole, dans leur charmante maison, remplie d'énergie et d'ornements amérindiens, les discutions fusent, Jean Yves, un noble autochtone, nous explique ses projets de venir en France, afin de nous compter les légendes des indiens du Québec, professeur d'histoire, il est une source inépuisable. Quant à Nicole, que dire, à part qu'auprès d'elle on ressent une sérénité vous envahir, un appaisement bercé par un flot de paroles, tellement elle est heureuse de nous expliquer, à la fois comment on cuisine un caribou, de quel manière elle adapte les vêtements traditionels, à la mode actuel... c'est décidé Mardi soir on mange ensemble.... Vivement Mardi.

Et pour clore cette belle journée, comme prévu, un petit dîner avec Lucie et Pierre, un grand moment d'amitié, nos histoires se ressemblent, nos parcours sont parallèles, et Lucie nous dif à quel point la Provence l'attire, avec la même force que la Mauricie nous appelle.  

25 Mars

Réveil 09h00, +2°, soleil.

Matinée, magasinage sur Shawinigan, un peu de temps pour flâner dans les rues de la cité de l'énergie, puis déjeuner à la Vallée du Parc, qui devient un peu notre quartier général au pied des pistes encore bien enneigées. Rencontre de Michel et Marie (ancienne directrice du parc national de la mauricie), encore une fois un échange riche et très agréable. Un peu étonnée que des Français viennent en Mauricie en cette saison, (qui pourtant est très envoutante). Balade digestive à Grand-Mère, cette ville désservie par la route qui même au nord est pleine de surprise, au coin des rues nous découvrons des petits commerces, des professions qui nous semblent lointaines (barbier, couturière, réparateur de vélo, ...) et pourtant tellement actuelles ici. Et ce soir sous quelques flocons de neige éparses, nous profitons de la lune presque pleine qui se promène entre les sapins qui bordent notre chalet, un petit verre de vin à la main sur la terrasse surplombant le lac Chétien encore bien gelé.

26 Mars

Réveil 08h30, 0°, nuageux.

Début des balades des friperies, endroits typiques du québec, une sorte de dépôt vente, mais toujours en rapport avec une cause sociale, certaines sont classiques, d'autres orientés sport et surtout quelques unes avec enfin un rayon homme.

Visite rapide au "point d'intérogation" l'office du tourisme local, où nous avons jasé avec une personne propriétaire d'un gîte, qui nous a expliqué que depuis la perte des grandes industries de la région, l'eldorado tant calmé pour la publicité, n'est plus vraiment d'actualité, la crise étant mondiale, les virages économiques sont pas faciles à prendre. La Mauricie à bien compris que le tourisme est une chance pour le développement économique. Les visiteurs sont assez nombreux aux saisons détés ou d'hivers, mais encore trop rares en inter-saisons, pourtant le pays est beau et facinant toute l'année.

Soirée chez Nicole et Jrean Yves, personnages forts en couleurs, nous avions connu Jean Yves en automne dernier, guide autochtone, professuer d'histoire, diplomé de l'université de Trois Rivières, un véritable puit de connaissance des origines amérindiennes, et Nicole narratrice hors paire, théâtrale et envoutante. nous avons été reçu commes des "papes", un dîner garganduesque, la tradition veut que l'amitié se créée autour du repas, une rencontre hors du temps, puissante de part ses discutions autour des us et coutumes améreindiennes, nous avons eu la chance d'être initié au rite de la purification. une véritable amitié est né et nous seront très fier de pouvoir à notre tour les recevoir chez nous.Sur le chemin du retour, nous sommes emplis de sérénité  et chargé de cadeaux, mais surtout nous avons le coeur léger et rempli de bonheur, grâce à cette soirée hors du temps.

27 Mars

Réveil 09h00, 4°, nuageux.

Suite des balades des friperies, ce coup ci sur Trois Rivières, mais avant , halte chez Michel et Louise, les propriétaire du restaurant Le Sacristain, comme de part hasard, habitants de St Mathieu du Parc et voisin du Maire de la commune, à qui nous avons écris pour solicité un entretien, suite à l'annonce de l'offre d'achat de la commune, pour l'acquisition du domaine de St Mathieu du Parc... vous savez l'ancienne station de ski, dont nous vous avons parlé il y a quelques jours. Un endroit où nous imaginions la création d'un parc d'activités de loisirs ... allez savoir, peut être que notre rêve va se concrétiser, grâce à la volontés des élus locaux.

ensuite rencontre avec Mr Martin Veillette, l'un des directeurs de la maison de la culture de Shawinigan, encore une fois une rencontre fort symphatique, après avoir exposé l'avancée de notre projet d'échange et parlé des possibilités de mise en place du pilier coté Mauricie, Martin, nous propose de devenir le référent du pont d'échange, à Trois Rivières pour le coté culturel, et nous engage à lui transmettre une simulation concrète d'un échange, afin de le porté et le défendre (si celui-ci est faisable) auprès de la municipalité. Nous allons donc dès notre retour , rassembler les forces vives du Médoc et ensemble travailler de commun d'accord avec lui.

Il nous à aussi donné les coordonnées  d'une personne très impliquée dans la défense du patrimoine et des origines... Les pemiers objectifs se profilent et les premières collaborations se mettent en place.

Retour aux friperies, tout d'abord le 1267 rue Hart "presque neuf" tenue par Lucille et une amie, petite boutique en sous-sol, et dont tout les revenus sont reversés à l'association "albatros" pour les personnes médicalement dépendantes; Le monde étant petit, cette association exsiste aussi en France, à Nice, Lyon et Bordeaux. puis direction rue Champflour, au 676, rez de chaussée, des fripes femmes, enfants, hommes et queqlues objets de qualités. A l'étage, plus orientés sport, un espace tenu par Sylvie, dynamique, avec un caractère presque aussi fort que Anne ... Là c'est le royaumes des teeshirts, basket, hokey, soccer, baseball, casquettes, chaussures, patins, casques, gants, balles, vélo, équipement en tout genre, une véritable caverne d'ali baba pour sportifs.

Déjà 17h00, retour dans notre nid au bord du lac, pour un repos bien mérité. 

28 mars

Réveil 7h30 ...... pas le temps de relever le température ce maint, nous sommes en retard.

Rendez-vous à 8h30, avec Joanie Chaliflour, coordonatrice du SANA, (service aux nouveaux arrivants), et comme Anne a lancé l'idée de venir avec des croissants, faut vite filer à la boulangerie "tous les jours dimanche", car au dire de beaucoup de monde, c'est ici que l'on trouve les meilleur viennoiseries. Arrivée pile à l'heure, c'est à dire avec seulement 5 minutes de retard .... Alors c'est ici que l'on trouve tous les renseignements pour permettre l'installation dans la région de Shawinigan, une belle rencontre, avec une personne dynamique et très bien renseignée, elle a su répondre à toutes nos questions, aussi bien pour le projet du collectif, que pour le notre plus personnel, projet qui d'ailleurs lui à donné l'idée de nous faire rencontrer Mr Simon charlibois, le directeur du SADC (société d'aide au développement des collectivités), qui après avoir écouté notre projet, nous a donnés les coordonnées de Mr Gilles Lafrenière, le commisaire de l'économie sociale du CLD de Shawinigan (centre local de développement), car pour lui notre projet personnel pour notre implantation rentre dans le cadre des entreprises d'économie sociale... Petit à petit tout se met en place.

En fin d'après midi, nous avons eu la joie de rencontrer Mr Mario Lachance, à la fois responsable de l'animation à la Cité de l'énergie de Shawinigan et président de l'association "appartenance Mauricie", qui nous à permis de visiter en compagnie de Léonce, la tour d'observation construite à l'intérieur d'un des pylonnes prévu pour passer les câbles d'alimentations électriques, et dont le projet à été abandonné, pour celui d'un passage des câbles en dessous du fleuve (grâce à l'utilisation des même moyens tunneliers, que ceux qui on servis pour le tunnel sous la manche), suite à cette magnifique et combien instructive visite, nous avons dialogué et présenté notre projet de pont d'échange, Mario est d'accord pour être aussi un de nos référents sur ce territoire. Nous avons aussi longuement parlé de son association et là c'est à nous de trouver dans le Médoc, une association semblable qui serait interressée pour se mettre en raport avec nos cousins.

vous trouverez tous les liens des organismes que je viens de sité, dans la page "contacts utiles", rubrique "organismes".   

29 Mars

Réveil 8h00, 6°, ciel nuagueux, normal c'est vendredi saint.

Ici beaucoup c'est férié, mais beaucoup de commerces restent ouverts. nous partons faire un tour à St Mathieu du Parc, espérant que la mairie soir ouverte ... ben, non ! nous avions 1 chance sur 100, pas grave, nous dialoguerons avec Mr le Maire, via internet. On en profite pour explorer les environs, toujours autant émerveillé par la nature. Retour au chalet, on s'appercois que le lac commence à dégelé et que le soleil fait une timide apparition (comme quoi il peut faire beau le vendredi saint !!!). Une petite visite à notre amie Ghislaine, donald, lui est parti pour ses affaires au Costa Rica, on parle de nos projets, elle nous guide et nous donne de très bon conseil, notament sur les endroits d'implantations, sitôt repérés sur une carte, nous partons voir sur place, puis un détour vers la Vallée du Parc, complétement vite aujourd'hui, mais demain une manifestation est prévue pour le week-end, sur que nous irons faire un tour ! Car le thème est le ski au siècle dernier. Sur les conseils de Ghislaine, nous visitons (enfin) une cabane à sucre à 5 minutes du chalet. Encore une belle rencontre avec une famille qui en cette saison de récolte oeuvre tous ensembles, on nous guide et on nous explique de A à Z comment en partant de l'érable, on arrive au sirop tant convoité ici et surtout ce que l'on peut faire avec ce sirop, des pain de sucre, du cucre en poudre, des bonbons, de la crème, du beurre... Quand on est en aharmonie avec la nature, elle sait nous offrir ses trésors. Nous découvrons aussi une petite boulangerie à Grand-Mère, tenue par des Français, originaires de l'Anjou et installés ici depuis 12 ans, après avoir voulu se lancer dans les chambres d'hôte et rospecté autour de Montréal, ils ont préfèré cette région ... encore un signe !!!

Retour dans notre chalet et petite soirée en tête à tête et bien sur reportage sur facebook.  

30 Mars

Réveil à 7h15, 5°, magnifique soleil, pas envie de partir, pas envie de faire les valises, juste envie de profiter de notre dernier jour ici, car demain c'est la route vers Montréal...

Une belle jounée, à se balader sur Shawinigan et Grand-Mère, encore quelques rencontres très agréables et l'incontournable préparation des valises, nous laissons ici une partie de nos affaires, un peu comme-ci notre déménagement débutait.

Merci à toutes celles et tous ceux qui nous on suivi dans notre périple. La vie du site ne s'arrête pas là, il va se poursuivre, s'enrichir encore, nous faisons juste un petit saut de l'autre coté de l'atlantique, mais je pense un grand pas pour notre rapprochement.

31 Mars

Réveil 7h00, 2°, le soleil se lève.

Rangement du chalet, finalisation des valises. Le programme est tout tracé, un petit tour au Café Bucolique, manger encore une fois notre menu préfèré, "pain doré et fromage à l'érable", puis dépôt des affaires que l'on laisse ici, chez Ghislaine et Donald (merci encore), et direction l'aéroport, pour décollage à 22h15.

Surement encore quelques photos prisent par ma reporteur (que nous chargerons une fois rentrer à la maison).

 

 

Le pont d'échange socio culturel a ancré ses piliers de part et d'autre, à nous ensemble de construire la route qui les reliera ....

 

Merci, Anne & Pascal